Eileen Gray

14 Sep , 2015 Architecte designer

Eileen_Gray
 
Eileen Gray de son vrai nom Kathleen Eileen Moray Smith est née en 1878 à Enniscorthy au sud de l’Irlande. Ce fût une grande architecte et designer irlandaise connue à travers le monde pour ses réalisations.

Eileen Gray commence ses études à Londres en 1901 à la Slade School of Fine Art. Un an plus tard, en 1902, elle poursuit ses études à Paris à l’Académie Julian ainsi qu’à l’Académie Colarossi. Elle retourne ensuite, deux ans plus tard, à Londres afin de se perfectionner dans les techniques de laque à la Slade School.

 

En 1907, elle décide de s’installer définitivement à Paris, abandonnant la peinture pour se former au laquage sous la tutelle de Seizo Sugawara. Après avoir appris avec son amie Evelyn Wyld à teindre et tisser les fils de laine, elle ouvre deux ateliers à Paris, l’un dédié au laque, l’autre au tissage de tapis.

C’est en 1913 qu’Eileen Gray présente sa première collection de panneaux décoratifs au Salon des artistes décorateurs. Dans cette collection, elle assemble laques et bois précieux s’inspirant motifs japonais. Jacques Doucet lui passe alors sa première commande, elle réalisera un paravent « le Destin » ainsi que plusieurs tables « Lotus », « table au chars » et table au bilboquet ».

En 1922, elle ouvre la Galerie Jean Désert situé au 217, Rue du Faubourg Saint-Honoré avec Jean Badovici. Grâce à cette galerie Eileen Gray peut promouvoir ses réalisations.

 

le_destinLotus

 

Remarquée en 1923 par Sybold van Ravesteyn et J. J. P. Oud du mouvement De Stijl et admirative de l’architecte – designer Gerrit Rietveld, elle y rendra hommage avec sa « Table De Stijl », elle renonce à l’Art-Déco, ses lampes et bois laqués. Elle crée alors du mobilier d’avantage tourné sur la fonctionnalité, dont le fauteuil rond « Bibendum » en 1930, elle se tourne résolument vers le modernisme.

Elle se tourne en 1925 vers l’architecture sous l’appuie de Jean Badovici, elle réalise alors la villa E-1027 à Roquebrune pour le couple. Gray y crée le mobilier et collabore avec Badovici sur la structure de la maison. En 1932 elle entame la construction d’une nouvelle maison « Villa Tempe a Païa » à Menton.

 

e1027

 

Après la seconde guerre mondiale, Eileen Gray est oublié du monde architectural. Elle continue cependant ses recherches, et entame la construction d’une maison « Lou Pérou » près de Saint-Tropez qui sera son dernier projet. C’est en 1968 qu’un article de Joseph Rykwert puis la vente aux enchères du mobilier de Jacques Doucet permettent au monde de redécouvrir Eileen Gray.

Eilenn Gray s’éteint en octobre 1976 à Paris.

Un film sur la vie d’Eileen Gray, réalisé par Mary McGuckian, est sorti en 2015, The Price of Desire.

Vous souhaitez des conseils, de l’aide pour vos projets de construction, de décoration ?
N’hésitez pas à vous rapprocher de l’une de nos agences Notes de Styles, où nos créateurs seront à votre écoute.

Partout en France à travers nos différents bureaux, nous sauront répondre à vos attentes :
  • Agence d’architecture d’intérieur à Marseille
  • Agence d’architecture d’intérieur à Lyon
  • Agence d’architecture d’intérieur à Amiens
  • Agence d’architecture d’intérieur à Lille
  • Agence d’architecture d’intérieur à Marne la Vallée
  • Agence d’architecture d’intérieur à Strasbourg
  • Agence d’architecture d’intérieur à Nancy
  • Agence d’architecture d’intérieur Essonne

Pinterest pin it

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.